Santé & Bien Être

Sports & Loisirs

Voitures

Voyage Maroc

Sites Naturels Marocains

Pour mieux Surfer

5.4.07

Sites Montagneux

video





Lacs et Cascades

Dayet Aoua et Dayet Ifrah : Les oueds du Moyen Atlas forment quantités de lacs naturels et artificiels. Depuis Ifrane, une route conduit à Dayet Aoua, établi au cœur d'une réserve naturelle d'oiseaux, puis se poursuit jusqu'à Dayet Ifrah, l'un des plus grands lacs de la région où l'on peut contempler des hérons cendrés, des aigrettes ou des grues .

Lac de Tislit : Implanté au milieu du fameux plateau des lacs dans la région d'Aït Hadiddou ; le lac Tislit, dans un cadre rocheux à la couleur mauve et rouge, est le domaine de nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques et de la loutre.
Cascades d'Ouzoud : A 22 Km environ de Tanaant, une route mène à l'un des plus beaux paysages de la région où de somptueuses cascades se propulsent d'une hauteur de 100 mètres dans une cuvette de roches calcaires au beau milieu d'une végétation riche, pour ainsi rejoindre le canyon de l'Oued el Abid qui se trouve à 2 Km plus loin.

Cascades de l'Ourika : Ces petites cascades chatoyantes se discernent au cœur d'un paysage sauvage. La descente au retour vers Setti-Fatma offre de belles échappées sur la vallée, l'Oued et les multiples villages en terrasses.

Massifs Montagneux
Le Rif : Grand arc montagneux barrant presque l'intégralité du nord marocain, le Rif domine par ses falaises la côte méditerranéenne. Un massif sauvage où la randonnée d'été ne manque pas de charme, passant par les petites plages de ses criques farouches aux eaux profondes jusqu'aux hauteurs ombragées de ses belles forêts.

Le Haut Atlas : Chaîne longue de quelques 900 Km et large de quelques 100 Km dans son massif central et comportant une dizaine de sommets à plus de 4000 mètres, celui-ci représente l'immense barrière qui délimite la Maroc Atlantique et Méditerranéen du Maroc Saharien.

Le Moyen Atlas : Contiguë au Haut Atlas, cette chaîne de montagnes moins élevée que ce dernier, reste le domaine privilégié de la forêt et de la brande. Se composant essentiellement de deux massifs où altitudes et formes diffèrent extraordinairement, il demeure cependant l'incontournable point de départ pour les longues randonnées forestières.

L'Anti-Atlas : Vaste et long sillage de plus de 400 Km avec son prolongement oriental du Sarrho, l'Anti-Atlas s'allonge du Cap Drâa et des plages blanches aux rivages de l'Atlantique, jusqu'aux hamadas du Guir et aux rives historiques du Tafilalt. Austère et troublant, c'est la montagne de la grande randonnée d'hiver.

Sources et Rivières
Aïn Asserdoun : La Casbah de Ras-el-Aïn s'étend au pied du Djebel Tassemit et passe près de la source d'Aïn Asserdoun. Au dessus de cette dernière et jaillissant de falaises abruptes d'une hauteur démesurée, les jets d'eau arrosent sur place des plantations d'oliviers, de noyers, de figuiers et d'orangers.

La Source Bleue de Meski : A 21 Km d'Errachidia et à la limite du fameux village de Meski, on descend par une forte pente et un escalier vers la source, réapparition de l'Oued Ziz, qui fuse dans une petite grotte au pied de la falaise et se répand dans un bassin récemment construit en ciment par la Légion étrangère.

Oued Massa : Ecrin de verdures au sud d'Agadir, au cœur d'une région prédésertique, situé sur une grande avenue de migration à la lisière du Sahara, l'Oued Massa est un milieu très privilégié qui alimente de très nombreux oiseaux, migrateurs ou résidents, dont certaines espèces sont devenues très rares.

Oued Laou : Cette petite station balnéaire, au développement accéléré, s'étale le long d'une remarquable plage où sont échouées les barques de pêcheurs, avec leurs lamparos. Très fréquentée l'été par les marocains, cette région ne dispose que de deux hôtels.

Vallées et Gorges
Gorges du Dadès : Tout au long de la route qui, s'enfouissant dans l'Atlas, dessert les gorges du Dadès, la coloration des roches joue des rouges et des mauves. Les casbahs surgies de terre se fondent dans un chamboulement de rocaille pourpre, tandis que les nombreux jardins améliorent de leurs euphonies vertes ce magnifique panorama.

Gorges du Todra : L'Oued Todra est un ruisseau du Rheris. Découlant du Haut Atlas, ce dernier creuse un réseau de défilés et de gorges creuses : la vallée se resserre graduellement, les parois s'élèvent droites à une hauteur de 300 mètres. En aval, l'Oued arrose des palmeraies et des jardins en terrasses avant de se débrider dans la resplendissante Oasis de Tineghir.

La Vallée du Dadès : À partir de la vallée de Tifoultoute, la route longe sur une vingtaine de kilomètres le lac de retenue du barrage El-Mansour Eddahbi qui permet depuis 1972, l'aspersion régulière des terres agricoles de la région et la mise sur pied d'un vaste programme de reforestation. La vallée des Mille Kasbahs commence avant Skoura et s'étend jusqu'à Boumalne du Dadès.

La vallée du Drâa : Elle débute réellement à quelques 70 Km de Ouarzazate. Là, aspergée par l'Oued Drâa, la vallée s'étale sur environ 200 Km de long, et forme un galon continu de verdure. Les champs cultivés et les palmeraies se succèdent, jalonnés d'une cinquantaine de casbahs et de ksours, tous bâtis en pisé.


 
posté par :: Kounouz Biladi :: à 16:33, |